background

David lance Ernest, un magazine littéraire en ligne

#crowdfunding , #incubateur , #formation , #innovation

David Medioni, fondateur du magazine littéraire Ernest. Photo ©E.legouhyJournaliste pendant 12 ans, David Medioni créé Ernest, un magazine littéraire en ligne. Son projet lui permet de réunir ses deux passions, le journalisme et les livres, autour d'une équipe de chroniqueurs et de libraires engagés. 
Accompagné par l'incubateur de BGE PaRIF, David vient de lancer une campagne de crowdfunding sur BGE Participatif pour compléter le financement de son projet.

Un parcours à découvrir !

Quelle est l’activité de votre entreprise ? Quelle est votre valeur ajoutée ?

Ernest est un nouveau média. Un magazine littéraire en ligne. Son but : "déchiantiser le discours" sur les livres et redonner à la littérature son côté festif.

Sur Ernest nous parlons de livres, nous faisons découvrir des auteurs, cela de manière accessible et simple. Mieux, nous ouvrons grand nos colonnes aux libraires indépendants qui sont de vrais passeurs de lecture et donc de passion. Finalement, pour Ernest ce qui est sacré n’est pas le livre en lui même, mais le plaisir qu’il peut procurer. Ernest fera la part belle à toutes les littératures. Sans cloisonnement.

Comment est née cette idée de création d’entreprise ? Pourquoi avez-vous décidé de devenir entrepreneur ?

Mixer ma passion du journalisme en tant que la capacité à faire savoir et à faire découvrir, avec ma passion des livres et mon envie de faire lire de bons livres aux gens a toujours été dans un petit coin de ma tête. L’opportunité de la vie, des rencontres et d’une envie toujours plus forte m’ont conduit à sauter le pas.

Quel a été votre parcours avant la création ?

J’ai été journaliste pendant 12 ans dans différents médias. A CB News où j’ai été journaliste spécialisé sur l’économie des médias, puis rédacteur en chef adjoint. A Arrêt sur images.net où j’étais rédacteur en chef. J’ai également travaillé en indépendant pour Mediapart, L’equipe.fr, Le Monde, Capital et la chaîne LCP.

Personnellement, j’ai toujours eu une relation passionnée aux livres. J’ai commencé à aimer lire pour aller voir un match de foot au Parc des Princes. Mon père m’avait dit "lis 5 livres et nous irons au Parc". J’ai lu les livres et j’ai adoré cela. Pendant toutes mes études, mais aussi plus tard, j’ai travaillé à la librairie La Griffe Noire où j’ai appris qu’il était possible de parler des livres de manière simple et drôle.
Pas étonnant que je lance Ernest aujourd’hui finalement !

Ernest, un magazine littéraire en ligne créé par David Medioni

Vous lancez une campagne de crowdfunding. Quels sont vos objectifs ?

Avec la campagne de crowdfunding, au-delà de la somme de 8 000 euros, l’objectif est surtout de faire connaître Ernest, d’élargir le cercle d’Ernest, et de construire une relation avec les lecteurs.

Vous êtes accompagné par BGE PaRIF. Quel est l’apport de cet accompagnement dans votre parcours d'entrepreneur ? 

D’abord un apport technique et formateur. Les journalistes, dit-on, sont de mauvais gestionnaires. Ce n’est pas faux. Disons que ce n’est pas notre langage premier. BGE PaRIF m’a permis d’avoir des formations qui m’ont aidé à structurer mon projet, à le rendre à la fois plus réaliste et plus ambitieux.

De plus, c’est un accompagnement humain, grâce aux conseillers qui suivent le projet, mais aussi grâce aux échanges avec les autres entrepreneurs.

Avez-vous bénéficié d'autres soutiens ou aides pour mettre en place votre projet ?

Le soutien indéfectible de mes proches. Indispensable.

Quel conseil donneriez-vous à un futur entrepreneur ?

Y croire toujours. Persévérer. C’est la qualité la plus importante à mes yeux, car la plus difficile. 

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?

J’aimerais qu’Ernest ait fait sa place dans l’univers de la littérature, ait amené de nouvelles personnes à la lecture, ait fait découvrir le nouveau Houellebecq et pourquoi pas avoir créé d’autres choses : une maison d’édition, une marketplace littéraire, etc. Les idées ne manquent pas, mais chaque chose en son temps. "Le chemin vient en cheminant" disait le poète Antonio Machado.


Contact 

David Medioni - ERNEST
Site internet : www.ernestmag.fr
Campagne Ulule / BGE Participatif : http://bgeparticipatif.fr/#/projects/ernest-lire-est-une-fete

 

09/06/2017

Suivant